Les collections de films du Forum des images

Sélection

Films à la carte
Histoire
F161
L'une chante, l'autre pas
collection Jeune public
de Jean Delannoy
avec Gina Lollobrigida
fiction, 1956, couleur, 1h59min
Le bossu Quasimodo est amoureux d'une jolie bohémienne. Une adaptation à grand spectacle du roman de Victor Hugo.
Quasimodo, le bossu de Notre-Dame (The Hunchback of Notre-Dame)
de William Dieterle
avec Charles Laughton
fiction, 1939, noir et blanc, 1h52min
Une autre adaptation, très réussie, du roman de Victor Hugo.
de Patrice Chéreau
avec Isabelle Adjani
fiction, 1994, couleur, 2h39min
film interdit aux moins de 12 ans
En 1572, Catherine de Médicis donne sa fille en mariage au protestant Henri de Navarre. Une adaptation flamboyante de l'oeuvre d'Alexandre Dumas.
de Roberto Rossellini
fiction, 1966, couleur, 1h30min
A la mort de Mazarin, Louis XIV impose à la France sa conception absolutiste de la monarchie. A travers la reconstitution du règne du Roi Soleil, Roberto Rossellini propose une réflexion sur l'exercice du pouvoir.
de Patrice Leconte
fiction, 1996, couleur, 1h42min
A la veille de la Révolution française, les intrigues s'emmêlent à la cour de Louis XVI... Un film avec Fanny Ardant, Charles Berling et Jean Rochefort.
La Marseillaise, Chronique de quelques faits qui ont contribué à la chute de la monarchie
de Jean Renoir
fiction, 1937, noir et blanc, 2h06min
Pendant la Révolution, le peuple marseillais forme un bataillon de volontaires qui part pour Paris. Réalisé en plein Front populaire, ce grand classique est une exaltation de la liberté.
de Eric Rohmer
avec Lucy Russell
fiction, 2001, couleur, 2h08min
La Révolution française vue par une aristocrate anglaise. Tourné en numérique, ce film d'Eric Rohmer restitue remarquablement le Paris de l'époque en faisant évoluer les personnages sur fond de toiles peintes.
de Roger Richebé
avec Arletty
fiction, 1942, noir et blanc, 1h38min
En 1792, une blanchisseuse sauve la vie du comte de Neipperg. Tous deux se trouvent bientôt impliqués dans une intrigue de cour. Un film porté par la gouaille légendaire d'Arletty !
La Commune (Paris, 1871), Première partie
de Peter Watkins
fiction, 1999, noir et blanc, 2h44
Tandis que des Parisiens racontent la Commune en vivant au jour le jour les événements de 1871, une télévision populaire se met en place pour contrer les informations de la télévision "versaillaise". Un "docu-fiction" militant dans son contenu et ses procédés.
Paris 1900, Chronique de 1900 à 1914
de Nicole Védrès
documentaire, 1948, noir et blanc, 1h19min
Un documentaire passionnant sur la vie mondaine, sociale, politique et artistique de Paris à la Belle Epoque, avec le cataclysme de la guerre de 1914 qui se prépare.
de Jean Renoir
avec Jean Gabin
fiction, 1937, noir et blanc, 1h48min
Pendant la guerre de 14-18, deux officiers français sont faits prisonniers. Le souvenir de leur vie à Paris les incite à s'évader. Un grand classique du cinéma français.
de Claude Autant-Lara
avec Jean Gabin et Bourvil
fiction, 1956, noir et blanc, 1h23min
Dans le Paris occupé de 1943, un ancien chauffeur de taxi transporte de la viande pour le marché noir. Une adaptation pleine d'humour d'une nouvelle de Marcel Aymé, portée par le trio Gabin-Bourvil-de Funès.
de Bertrand Tavernier
avec Jacques Gamblin et Denis Podalydès
fiction, 2001, couleur, 2h50min
Une brillante peinture du milieu du cinéma sous l'Occupation, directement inspirée des souvenirs des véritables protagonistes.
de Jacques Audiard
avec Mathieu Kassovitz
fiction, 1995, couleur, 1h45min
La fin de la guerre a sonné, mais Albert aurait aimé devenir un héros. Il s'infiltre peu à peu dans le milieu des anciens résistants. Prix du scénario au Festival de Cannes.
de Michel Deville
avec Simon Abkarian
fiction, 2002, couleur, 1h30min
En 1946, le quotidien d'un atelier de confection du Sentier, ponctués par les souvenirs de la guerre. Un film adapté du récit autobiographique de Robert Bober.
de Alain Cavalier
avec Jean-Louis Trintignant
fiction, 1961, noir et blanc, 1h40min
Après un attentat manqué, un couple se réfugie chez un ami. Le premier film d'Alain Cavalier, avec en toile de fond la guerre d'Algérie.
de Michel Drach
avec Marie-Josée Nat
fiction, 1969, couleur, 1h40min
Elise travaille dans une usine automobile. Elle y rencontre un ouvrier algérien dont elle tombe amoureuse. Un témoignage sur le climat de violence qui régnait à Paris pendant la guerre d'Algérie.
de Dominique Cabrera
fiction, 1997, couleur, 1h35min
Resté à Oran après l'indépendance, Georges Montero revient en France pour la première fois, alors que la guerre civile gronde en Algérie. Un premier long métrage de fiction dans lequel la réalisatrice, elle-même d'origine pied-noir, évoque les séquelles de la guerre.
de Louis Malle
avec Michel Piccoli
fiction, 1990, couleur, 1h48min
En Mai 68, dans le Gers, une maison bourgeoise réunit les descendants de sa propriétaire qui vient de mourir. Un film ironique qui s'attache au personnage de Milou, sexagénaire hédoniste.
de Agnès Varda
fiction, 1976, couleur, 1h56min
Paris, 1962. Pomme, lycéenne, retrouve par hasard Suzanne. Elles se perdent de vue, puis se retrouvent, dix ans plus tard, par un nouveau hasard. A travers ces destins parallèles, Agnès Varda aborde le thème du féminisme apparu au début des années 1970.
Copyright Forum des images
7 octobre 2013

AGENDA 
         
    Île de France