Les collections de films du Forum des images

Sélection

Portraits de musiciennes
F222

collection Paris Île-de-France
Seule ou à plusieurs, pour le plaisir ou le succès, la musique ne cesse d’être un art créatif où se confrontent l’exigence et la légèreté. Si leurs aspirations diffèrent, les musiciennes ont au cinéma pour point commun un attachement à cet art qui leur permet de s’exprimer.


A la recherche du succès
Alice et Martin
de André Téchiné
avec Juliette Binoche
fiction, 1997, couleur, 2h03min
Alors qu’il a toujours vécu avec sa mère, Martin, 10 ans, est envoyé chez son père. A la mort de ce dernier des années plus tard, Martin fugue avant de partir vivre auprès de son demi-frère à Paris. Celui-ci partage son appartement avec Alice (Juliette Binoche), une jeune violoniste dont tombe amoureux Martin.
Tôt ou tard
de Anne-Marie Etienne
avec Philippe TORRETON
fiction, 1999, couleur, 1h45min
A Prague, Eric (Philippe Torreton) ne parvient plus à vivre de sa passion pour le violoncelle et travaille comme ouvrier. Il quitte sa femme et retourne à Paris où il rencontre Catherine, une jeune femme qui rêve de devenir chanteuse, mais qui se contente pour le moment d’un emploi de serveuse.
Entre soeurs ou entre copines
de Jacques Demy
avec Catherine DENEUVE et Françoise DORLEAC
fiction, 1967, couleur, 2h01min
Solange (Françoise Dorléac) et Delphine (Catherine Deneuve) sont deux sœurs jumelles qui enseignent à Rochefort la musique et la danse. Toutes deux rêvent de rencontrer le grand amour et de rejoindre Paris pour y trouver la gloire. Un été, l’arrivée d’une troupe de forains bouleverse leur quotidien.
Les mômes
de Patrick Volson
fiction, 1999, couleur, 1h26min
En attendant le métro, Gaspard (Charles Aznavour) découvre Manon et Sarah, deux jeunes musiciennes qui se pressent de fuir en voyant des policiers arriver. Arrêtée, Manon profite de la présence de Gaspard pour le faire passer pour son grand-père. Gaspard apprend que celle-ci se débrouille comme elle peut depuis que son père est décédé et sa mère en prison.
Les jolies choses
de Gilles Paquet-Brenner
avec Marion COTILLARD
fiction, 2001, couleur, 1h45min
Lucie et Marie (Marion Cotillard) sont deux sœurs jumelles que tout semble opposer. Extravertie et fêtarde, Lucie a l’occasion d’enregistrer un disque et de se produire sur scène mais elle n’a pas le talent de chanteuse de sa sœur Marie. Cette dernière accepte d’être sa doublure jusqu’au soir d’un concert pendant lequel Lucie se suicide. Marie décide dès lors de prendre la place de sa sœur.
de Sylvain Chomet
fiction, 2005, couleur, 1h20min
A Paris dans les années 50, Madame de Souza encourage son petit-fils Champion à poursuivre sa passion pour le cyclisme. Devenu coureur au Tour de France, celui-ci est enlevé par deux gangsters. Madame de Souza part aussitôt à sa recherche et finit à Belleville où se produisent trois vieilles dames, les Triplettes de Belleville, les reines du swing.
Les vedettes
Meeting Vénus (La tentation de Vénus)
de Istvan Szabo
avec Glenn CLOSE
fiction, 1991, couleur, 1h59min
Jeune chef d’orchestre hongrois prometteur, Zoltan (Niels Arestrup) est engagé pour diriger Tannhäuser de Richard Wagner au nouvel opéra Europa à Paris, dont les extérieurs sont ceux de l’Opéra Garnier (9ème). Outre les difficultés que lui imposent le personnel et les tâches administratives, Zoltan doit faire face à la diva froide et orgueilleuse Karin (Glenn Close).
Marguerite
de Xavier Giannoli
fiction, 2015, couleur, 2h07min
A Paris dans les années 1920, Marguerite Dumont (Catherine Frot) est une femme fortunée passionnée d’opéra. Chantant auprès de ses proches, elle est persuadée d’après les réactions de ces derniers d’avoir du talent, mais c’était sans compter sur leur hypocrisie. Car, Marguerite chante affreusement faux mais personne n’ose lui dire ! La situation se complique lorsqu’elle décide de se produire à l’Opéra où le tout-Paris pourra l’admirer.
A la vie, à la mort
L'accompagnatrice
de Claude Miller
fiction, 1992, couleur, 1h51min
En 1942 à Paris, Sophie (Romane Bohringer) est une jeune pianiste élevée dans un milieu modeste. Engagée par Irène Brice (Elena Safonova), une célèbre cantatrice qui l’enchante par sa prestance, elle découvre le luxe et s’éloigne de sa famille modeste pour se dévouer à sa patronne qu’elle admire tout autant qu’elle jalouse. Lorsqu’elle découvre qu’Irène trompe son mari avec un résistant, Sophie décide de garder le secret pour rester digne de confiance.
Haut les coeurs
de Solveig Anspach
avec Karin VIARD
fiction, 1999, couleur, 1h52min
Enceinte, Emma (Karin Viard) apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Malgré les recommandations des médecins, elle décide de garder son enfant et entame des séances de chimiothérapie. Sa maladie qui effraie son frère et angoisse son compagnon l’oblige également à cesser sa carrière de musicienne.
Copyright Forum des images

AGENDA 
         
    Île de France